Socialiste

Publié le par verel

Gérard Grumberg décrit dans Libération d'aujourd'hui, les pratiques d'un PS "sclérosé" et la manière dont chaque baron local "tient" ses troupes et "arrange" s'il le faut ses résultats.

Cela me rappelle le fonctionnement de la section d'une petite ville minière près de Lens, il n'y a pas si longtemps. Le secrétaire de section était le directeur d'une des écoles primaires et il se croyait un destin politique (prendre la ville au PC par exemple), largement au dessus de ses compétences (il se trouve que le maire PC tenait la route, lui!).

Le déroulement des réunions était somme toute assez simple: le secrétaire faisait un discours aux militants rassemblés et ensuite on buvait un coup (un petit vin blanc malgrè l'absence de tonnelles). Une fois par an, le député PS du coin venait faire un tour et c'est lui qui faisait le discours (malheureusement, celui ci se révélait presque aussi lamentable que celui du secrétaire de section!). Donner la parole aux adhérents? Pourquoi faire?

Tout cela en pleine cohérence avec le paternalisme des élus de gauche et celui des patrons de la mine.

La mine a disparu, mais j'ai l'impression que les pratiques paternalistes n'ont pas changé: dormez bien braves gens, on pense pour vous!

Publié dans Politique

Commenter cet article