Sectes

Publié le par verel

Le supplément radio télévision du Monde de ce dimanche titre sur le docu-fiction de France 3 sur l’Ordre du Temple Solaire.

 

On se demande bien sûr comment des gens sérieux on pu se laisser entraîner dans de tels délires.

 

Mais page 11, on nous annonce un « documentaire » sur Canal plus, intitulé « ils veulent cloner le Christ »  qui met, dit le Monde, « exactement sur le même pied faits scientifiques et interrogations les plus hasardeuses, chercheurs reconnus par la communauté internationale et farfelus divers et variés » . « il biaise constamment, grâce à un commentaire gorgé de présupposés et d’implicites ».

 

Je voyais sur les rayons de la librairie où je faisais mes courses de Noël, en bonne place, le livre homonyme de Didier van Cauwelaert. La « salle croyance et religions » est remplie de rayons sur l’ésotérisme. Je me suis approché du rayon « Christianisme » pour y découvrir un livre dont l’auteur s’appuie « sur les dernières découvertes de textes » (les livres dit apocryphes) et croie « à l’influence des vibrations minérales » sur nos vies !!!

 

Ce genre d’auteur trouve donc des éditeurs pour publier ses délires, des libraires pour les mettre en bonne place, des lecteurs pour les acheter !

 

 

Comment lutter contre cette invasion délirante du n’importe quoi ?

 

Pourquoi en sommes nous arrivés à trouver normal la multiplication des articles d’astrologie dans les magazines, voire à la radio ou la télé ? A accepter que des recrutements s’appuient sur la numérologie ou l’étude du lobe de l’oreille ?

 

Le 19ème  était celui du scientisme triomphant. Le 20ème a montré que la science pouvait donner le pire comme le meilleur. Le 21ème semble parti pour mettre au même plan toutes les affirmations, des plus sérieuses au plus loufoques, mais parfois aussi aux plus dangereuses.

 

Au nom de la tolérance, on finit par vouloir nous faire prendre des vessies pour des lanternes

 

Umberto Eco a splendidement montré dans « le pendule de Foucault », le fonctionnement de ces attrapes nigauds, en particulier ceux qui transforment les coïncidences en preuves. On sait aussi comment les adeptes des fausses sciences demandent à la vraie de  démontrer la fausseté de leurs affirmations quand ce devrait être au contraire être à eux, dans un fonctionnement scientifique normal, de faire la preuve de leurs assertions !

 

 

 

Malheureusement pour nous, les mêmes pratiques sont visibles dans le débat politique et économique. Ressortir un fait de son contexte, décrire un fait en truquant son importance réelle, propager des rumeurs sont devenus des pratiques courantes. On a montré ici même comment l’idéologie du Monde Diplomatique l’amenait à pratiquer l’amalgame, à reprendre des affirmations manifestement aberrantes, à faire des citations tronquées pour en déformer le sens.

 

Si un journal d’une telle réputation de sérieux peut s’autoriser de tels comportements, si le soi disant documentaire sur le clonage du Christ peut passer à la télé, pourquoi se gêner ?

 

 

Relisez, faites relire le pendule de Foucault !

 

Allez, c’est décidé, je vais l’offrir à Noël !

 

Publié dans Social

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

verel 14/12/2005 21:19

L'explication de J De Rosnay me parait assez convaincante
Mais au delà de ceux qui cherchent une explication du monde compréhensible (et si possible rassurante) il y a ceux qui font leur beurre de la crédulité des autres et les idéologues qui, confrontés à une contradiction entre leur théorie et les faits considèrent que ce sont les faits qui ont tort (ou ce qui revient au même ne s'interessent qu'aux faits qui confirment leur théorie)

koz 14/12/2005 19:52

Je ne vois pas d'objection à ce que quelqu'un publie des fadaises. Mais là où je m'agace un peu, moi aussi, c'est lorsque je vois l'attention qui est portée à cette thése par certains journaux. Que l'on s'en amuse, soit, que l'on s'interroge...

A supposer que le Christ, fils de Dieu, existe, à supposer que le suaire de Turin soit authentique, à supposer que l'on parvienne à extraire l'ADN, peut-on croire que Dieu laissera deux trois connards en blouse blanche se charger du retour du Messie ? Hum ?

M'enfin.

Krysztoff 12/12/2005 21:12

@ Jacques

Le Monde est un organe de propagande également, elle est simplement moins visible, plus "fine" que celle du Monde Diplomatique...

Jacques Heurtault 12/12/2005 19:17

Je souscris pleinement aux explications fournies. Face à une déferlante d'informations invérifiables, l'esprit humain, fragile, se réfugie sur la planète "irrationalité". C'est plus "facile", plus "commode".
Quant au "Monde diplomatique", cela fait longtemps que ce mensuel a démontré qu'il n'était qu'un organe de propagande qui usurpait la notoriété d'un autre journal, plus sérieux, celui-là : "Le Monde" qui fut, JADIS, lié au Monde Diplomatique (qui en était "le fils") mais qui, aujourd'hui, n'a aucun lien avec lui!
Il faut le savoir et le faire savoir en le disant!

Krysztoff 11/12/2005 22:42

J'écoutais Joel de Rosnay l'autre jour sur Inter ou France Culture je ne sais plus. Et l'intervieweur lui posait à peu près la même question: comment expliquer le décalage entre les avancées de plus en plus rapides de la science et les irrationalités grandissantes de nos concitoyens? Et de Rosnay avait une réponse intéressante: il met cela sur le compte d'une réaction de défense face à ce qu'il appelle l'infopollution. En gros, il estime que le citoyen lambda est aujourd'hui submergé d'informations de toutes sortes, brutes, sans explication, sans cohérence, et qu'il est incapable de les relier entre elles. Il manque d'intelligence au sens premier du terme c'est à dire de la capacité de créer du lien pour créer du sens, de la cohérence avec sa raison, saturée et incapable de traiter toute cette information. Il se tourne donc vers des croyances irrationnelles et simplistes comme par exemple les horoscopes, ou les sectes, qui ont l'immense avantage d'offrir une grille de lecture simple et cohérente de toutes ces informations.