Consommateur

Publié le par verel

Deux internautes m’ont fait l’honneur de réagir à mon billet intitulé « client », dans lequel je profitais de l’amende record  administrée pour entente aux opérateurs de téléphonie, pour souligner l’importance qu’à prise le client dans notre économie depuis 30 ans environ.

Les commentateurs me trouvent optimiste sur le cas particulier que mon billet avait pris pour entrée, et regrettent que les problèmes posés ne soient pas vraiment réglés en faveur du consommateur. Il me semble que leur réaction est bien l’illustration de ce que je voulais montrer : tous les deux ont réagi en clients, alors qu’ils auraient pu réagir en électeur ou se montrer solidaires des salariés des entreprises concernées (en train de réduire leurs effectifs).

 

 

Les événements de la nuit passée à l’Assemblée Nationale me paraissent une nouvelle illustration des propos précédents. Autour des questions de téléchargement sur Internet, et quelques soient par ailleurs les arguments déployés, deux camps se sont organisés : celui qui défendait le droit d’un consommateur qui va jusqu’au bout de sa demande de baisse de prix en recherchant la gratuité, et celui qui défendait le droit d’auteur, autrement dit des producteurs.

 

Cette nuit, le consommateur l’a emporté. Cette victoire est peut être provisoire mais il est significatif que les camps aient traversé les partis traditionnels, le PS comme l’UMP.

 

 

Le monde économique a commencé à changer radicalement il y a trente ans. Cette évolution n’est pas terminée mais elle commence à ébranler les fondations de toutes les institutions (et en particulier celles du monde politique) qui continuent à fonctionner sur les vieux schémas.

Publié dans Economie

Commenter cet article