CV anonyme

Publié le par verel

La commission mixte paritaire a entériné une initiative du Sénat pour que « dans les entreprises de 50 salariés et plus, les informations communiquées par écrit par le candidat à l’emploi doivent être examinés dans des conditions préservant son anonymat » . Les modalités de cet article seront déterminées par un décret en conseil d’Etat.

 

On sait sans doute que la méthode du CV anonyme, proposée par à l’origine par un institut proche de Bébéar, est une réponse à la discrimination à l’embauche démontrée par une étude de la Sorbonne. Cette dernière montrait la forte discrimination subie, à compétences égales, par les seniors, les « minorités visibles », les handicapés ou les femmes.

 

Pour autant, ce nouveau texte légal m’énerve. Une fois de plus nos élus concoctent un texte dont bien des PME vont se demander comment l’appliquer (si les textes d’application paraissent un jour….). Et qui ne sera sans doute d’aucun intérêt. Le CV anonyme n’est en effet utile que s’il traduit une volonté de direction de ne pas faire de discrimination. Il est un message fort de cette direction auprès de l’ensemble des participants au processus de recrutement, responsables opérationnels ou de ressources humaines. Si cette volonté n’existe pas et quelle est imposée de l ‘extérieur, elle ne fera probablement  rien bouger, le CV anonyme ne constituant qu’une étape du processus avant l’entretien notamment, comme chacun peut évidemment le comprendre. En fait, c’est bien le processus de remise en cause collective de ses pratiques par l’ensemble des intervenants au sein de l’entreprise qui est utile.

 

 

L’Etat s’immisce dans ce qui devrait être le domaine des partenaires sociaux. Le Monde explique d’ailleurs que le passage par le Conseil d’Etat a pour but de laisser le temps aux partenaires sociaux de définir cette pratique dans le cadre d’une négociation plus globale. On ne voit pas comment l’Etat pourra faire respecter cette loi. Peut être pourra t’elle être utilisée par les organisations syndicales ? Mais alors, laissons les négocier ! D’autant plus que l’initiative d’origine est d’origine patronale !

 

Depuis quand  Michel Crozier, a-t-il expliqué que la société ne se change pas par décret ? Il y a seulement 40 ans ? Il est vrai qu’il faut du temps pour que ce genre de considérations arrive aux oreilles de nos « élites »

 

 

Pendant qu’ils sont occupés à ce donner bonne conscience, nos élus continuent à se désintéresser de ce qui devrait être le centre de leurs préoccupations : l’organisation et le fonctionnement des services de l’Etat et les moyens de les rendre plus performants pour réduire le déficit public.

 

Publié dans Social

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Peckinpache 10/03/2006 20:17

Je pense que votre propos est hors sujet par rapport au niveau de l’enjeu. Que le CV anonyme soit une mesure symbolique, sans réel effet « à court terme sur les mentalités » c’est une réalité. Néanmoins, il est temps d’arrêter ces discriminations qui font que nous retrouvons dans certains ensembles urbains 40% de taux de chômage (donc parfois le double de la moyenne nationale). Ajoutons qu’à côté de cela, si la haute autorité de lutte contre les discriminations est dotée des pouvoirs nécessaires (de véritable pouvoir de sanction, si la collaboration des parquets est optimum, etc), il est possible d’espérer une amélioration. Mais, il est vrai qu’on ne change pas les mentalités par décret.
 
 

Je ne pense pas pour ma part que les jeunes qui sont au chômage depuis 2 ans, sans Assedic, sans RMI, etc. soient contre une mesure permettant de sensibiliser les DRH, les patrons d’entreprises et autres. Après, c’est une affaire de courage politique et de conscience.
 
 

GroM 10/03/2006 15:22

Si je me souviens bien de la définition de l'INSEE, les PME c'est en dessous de 500 salariés; elles sont donc concernées par le CV anonyme.

Paxatagore 10/03/2006 08:01

Il me semble que les PME ne sont pas concernées, le texte ne valant que pour les entreprises de plus de 50 salariés. Sinon, çà ne doit pas être trop compliqué à utiliser, et ça va créer un marché  !