Rôle des élus

Publié le par verel

Ce matin, sur France Inter, Dominique Paillé, député UMP des Deux Sèvres, s’en prenait vivement à Ségolène Royal. Parmi les reproches qu’il lui faisait, le fait de favoriser anormalement, comme présidente de la région, sa circonscription, qui recevrait 45% des subsides affectés au département avec seulement 25% de la circonscription.

 

Si la candidate à la candidature à ce type de comportement, elle n’est pas la seule. On se souvient comment Tibéri favorisait outrageusement le 5ème arrondissement. Un de mes amis cadre à la SNCF me disait qu’à l’époque où il était ministre des transports, De Robien ne s’intéressait qu’à ce que la SNCF pouvait faire pour sa ville d’Amiens. Et les plus anciens se souviennent comment J Chirac a utilisé les deniers de l’Etat pour être élu la première fois en Corrèze.

 

On pourrait multiplier les exemples, tant il est vrai que ce comportement apparaît si naturel que de nombreux candidats expliquent qu’ils sauront « défendre les dossiers à Paris ». En fait, tout ce passe comme si le seul objectif des élus étaient d’arracher le maximum d’avantages pour leurs électeurs. Et on s’étonne que l’Etat soit en déficit ?

 

Pour s’attaquer à cette dérive de la démocratie, je ne vois pour l’instant qu’un seul moyen : l’interdiction du cumul des mandats. Mais peut on aussi rêver que les français demandent à leurs élus de gérer correctement l’institution dont ils ont la charge ?

Publié dans Politique

Commenter cet article

Verel 02/09/2006 16:03

A Laurent: 25% des citoyens j'imagine mais je n'en sais rien. Il est peu probable que ce soit des vaches, mais sait on jamais?
A la suite de la réponse de Jacques, je pense qu'il y a beaucoup plus d'info disponible qu'on ne l'imagine

Jacques Heurtault 02/09/2006 08:01

En visitant le site de l'Assemblée Nationale, vous avez accès à toute une documentation sur les décisions prises par elle. Même chose pour le Sénat. Etc ...Etc...

Laurent GUERBY 30/08/2006 21:01

Outre le non-cumul, il me semble qu'il faut profiter des nouvelles technologies (l'internet) pour mettre a disposition des citoyens l'intégralité des délibérés des instances représentatives et en particulier toutes les décisions concernant les dépenses d'argent public et les personnes présentes et absentes (au plus tard quelques jours après).Avant c'était impossible (trop de papier et pas assez de postiers :), maintenant c'est tout à fait possible et presque gratuit.C'est cela selon moi qui aura le plus d'effet dans la lutte contre la corruption.PS: 25% de la surface, des vaches, des citoyens ?

Charles ANDRE 30/08/2006 09:43

Ne laisse pas la porte ouverte à ce "ressenti" qui est parfaitement infondé, Fabien!Ce sentiment est la parade classique des cumulards. Qui a fini par entrer insidieusement dans les consciences, voire dans l'inconscient, des citoyens qui, ainsi, "soutiennent" passivement le statu quo sur ce point.Leur "argument massue" ne vaut rien, faisons-le voler en éclat!

Fabien 29/08/2006 19:32

Comme je l'ai dit, je suis favorable au non-cumul total des mandats.Je laisse la porte ouverte à un ressenti que j'ai souvent entendu autour de moi dans des milieux différents. ;-))

Charles ANDRE 29/08/2006 12:06

Désolé pour le doublon : je n'avais pas lu le commentaire d'Antoine... En revanche, le lien indiqué pour signer la pétition dans son premier message ne fonctionne pas. Cliquez ici pour la signer. La suppression du cumul des mandats ne résoudra pas tout. Elle est un préalable asbolument indispensable pour qu'enfin la démocratie ne soit plus confisquée par une caste vieillissante et totalement coupée de la société. Supprimer cette dramatique exception française permettrait enfin aux Français de se réconcilier avec la politique. Ce serait un signe fort qui rendrait positives les énergies qui aujourd'hui refusent et se concentrent de plus en plus pour nous mener vers un chaos inéluctable si un nouveau souffle radical et de nouveaux moyens d'expression politique ne sont pas lancés. De nouveaux élus et un Parlement entièrement à sa tâche, cela est bien plus fondamental qu'un texte constitutionnel qui ressemblera à de la masturbation intellectuelle de juristes si concrètement on ne se donne pas les moyens d'avoir une démocratie représentative juste, honnête et débarassée des clientélismes. Car la démocratie directe est une chimère, la démocratie participative un complément.

Charles ANDRE 29/08/2006 11:41

Fabien,Sans être maire, un député est élu dans une circonscription où il tient une permanence. Il est ainsi tout à fait au contact du terrain.Ce faux argumant "nuançant" la nécessité d'une suppression du cumul des mandats est ressorti en permamence par les parlementaires et commence à m'agacer!

antoine 29/08/2006 09:48

Lien pour la pétition :http://www.energies2007.com/actualites/?id=28

antoine 29/08/2006 09:42

L'interdiction du cumul des mandats est absolument indispensable. Notre démocratie a besoin de respirer : cela permettrait d'une part aux députés d'effectuer un travail législatif et de contrôle du gouvernement efficace et effectif ; d'autre part, cela libèrerait de la place pour une nouvelle génération d'élus. Allez signer à ce sujet la pétition demandant la suppression du cumul des mandats avant 2007. Si une loi en ce sens n'est pas votée avant 2007, nous devrons attendre 5 années supplémentaires et, dès lors, l'asphyxie nous guettera.Je suis en revanche sceptique par rapport à l'argument "proximité terrain" suggéré par Fabien. Ce contact avec le terrain se fait naturellement pendant la campagne électorale et doit se prolonger par la suite dans le cadre de la permanence du député. Il me semble que ce doit être le rôle de ces "représentations" locales. Sinon, quelle est leur utilité ?Enfin, il faudra peut-être un jour, dans un rapide éclair d'honnêteté, expliquer aux français que ce n'est pas le rôle des députés que de représenter leurs intérêts particuliuers et locaux au Parlement.

Fabien 28/08/2006 23:51

L'interdiction du cumul des mandats est de toute façon une bonne idée avec un bémol possible.Et pour l'idée que tu relevais dans le cas du député-maire.En plus, le fait que nos élus ait un contact avec la réalité du terrain n'est pas forcément un mal pour autant.N'empêche, cela m'a toujours énervé de voir un hémicycle quasi vide pendant les questions au gouvernement...