4ème République des blogs

Publié le par verel

Cette fois ci, aucun candidat n’a pointé le nez à cette 4ème édition, et nous avons pu papoter tranquillement, revoir des têtes connues (non, cette fois ci je ne les citerais pas !) en découvrir quelques autres comme François de droit administratif, Abadinte, Monaulnay.com ou Ronchon.

Mais plus précieux, j’ai pu discuter avec plusieurs représentantes de la gent féminine. Je ne m’en lasse pas, puisque j’avais passé l’après midi avec deux collègues du beau sexe ! Tris femmes donc, dont d’abord Polluxe dont j’avais inscrit le blog dans ma liste sans savoir son sexe (il parait que j’étais bien le seul à l’ignorer). Elle a passé deux longues semaines sans publier mais c'est reparti!

Les deux autres ne sont pas des blogueuses.

La première fait partie de cette équipe de militants du PS qui sont chargés de faire de la veille sur les blogs (et ce qu’elle n’a pas dit, de lancer des commentateurs comme on l’a vu récemment chez Versac). Elle a cette qualité très utile chez les consultants, de savoir faire parler et écouter. D’après elle, l’UMP avait pris de l’avance il y a six mois avec une plate forme des blogs de sa tendance, mais ceux-ci avaient tendance à rester entre eux, alors que les militants PS étaient plus dispersés. Il a fallu expliquer aux premiers secrétaires l’intérêt de lancer des blogs. Maintenant, le PS a lui aussi sa plate forme, comme l’UDF. Et ce sont les indépendants (majoritaires me semble t’il à cette République des blogs) qui à l’image de Versac, font des passerelles entre tout ces mondes un peu clos.

La deuxième est Marie Annick, fidèle de cette réunion. Les présents ont sans doute repéré cette jeune femme blonde d’1m 83, souvent souriante, juriste de formation et impliquée professionnellement dans la politique. Elle continue à se demander si elle va ou non lancer un blog, mais je ne la crois pas vraiment motivée. Sait on jamais ?

On notera à cette occasion que la plupart des commentateurs ont un site web. On pourrait en déduire que la plupart des lecteurs sont dans ce cas. Je pense au contraire que la plupart des lecteurs n’ont pas de site. Ceux que je connais parmi mes amis ou ma famille ont parfois envie de mettre un commentaire mais ne passent pas à l’acte, souvent avec le sentiment que ce qu’ils pensent n’intéresse personne et/ou est idiot. En réalité, celui qui met des commentaires n’est pas plus malin, mais il ose plus. Je suis pourtant persuadé que les lecteurs ont souvent des choses très justes à dire. Qu’ils n’hésitent donc pas à participer aux débats, à ne pas laisser la parole uniquement à ceux qui la prennent déjà par leur blog !

Publié dans Politique

Commenter cet article

Xavier DRIANCOURT 04/12/2006 16:01

Nous nous sommes croisés à la 4ème république des Blogs, mais apparemment pas rencontré. Ce sera pour une prochaine fois ! En attendant, n'hésitez pas à venir au Café Liberté. Cette semaine, le programme de l'UMP : les débats vont être animés !
 

olivier 03/12/2006 09:03

à Marie-Annick
Quel que soit le désir qu'on peut sentir ici et là d'institutionnaliser les blogs, je crois que leur principe est forcément celui-ci : a une légitimité, celui qui la prend (avec tous les dangers de suffisance, contre-sens, et autres erreurs qu'une telle possibilité offre).

Verel 01/12/2006 15:40

A Marie Annick: tu es déjà connue comme le loup blanc, même koz parle de toi. De quelle légitimité supplémentaire as tu besoin?
Par contre il n'a aucune noblesse particulière à être blogueur: on le fais si on a envie, c'est tout. Peut être y a t'il un coté exhitionniste que la plupart des gens n'ont pas, et/ ou un coté mégalo suffisant pour penser que ce qu'on écrit peut interesser quelqu'un d'autre.

marie-annick 01/12/2006 11:33

@ malakine
 

Silencieusement (enfin un peu moins aujourd'hui), je lis les blogs non pas uniquement pour leurs auteurs, mais aussi pour leurs commentateurs.  Le débat qui suit m’intéresse tout autant que le billet lui même. J’ai bien conscience qu’il s’agit d’un média interactif.
 

 En revanche, je ne laisse pas de commentaires pour plusieurs raisons : je n’ai certainement pas les mêmes facilités que vous pour écrire ; il est difficile de donner son avis quand on ne connaît pas un minimum le sujet ;  parfois tout a été dit, alors pourquoi en rajouter quand d’autres l’ont déjà fait ( en mieux bien souvent !) ; enfin, comme le note verel, ceux qui laissent des commentaires sont eux-mêmes bloggeurs et il est bien difficile d’intégrer ce petit monde quand on n’ a pas la légitimité d’être soi-même bloggeur
 

Malakine 30/11/2006 22:49

Blogeur depuis peu, je suis moi aussi surpris que personne ou presque ne laisse de com, même les proches et même ceux qui apprécient.
Je ne crois pas que ce soit une question de savoir ou non écrire, et d'avoir ou non quelque chose à dire. Le visiteur non blogueur consomme notre prose, comme il lit un journal ou regarde la télé. Il ne pense même pas que c'est un média interactif.

Pilou 30/11/2006 10:53

Tout le monde n'a pas la facilité et/ou le goût d'écrire. On peut supposer que ceux qui ont un site ont les 2.
Dans le temps ou j'écris ces quelques lignes, un blogueur eut écrit une page. Je me limite donc au minimum.

olivier 30/11/2006 04:35

Je suis comme vous toujours désolé lorsque j'apprends (et quand d'ailleurs la conversation confirme l'authenticité du fait) qu'un ami lit régulièrement mon blog et ne laisse jamais un mot, par discrétion, ou sentiment intime de n'avoir rien à dire de spécial, alors que je suis persuadé du contraire.