Tous opposants !

Publié le par verel

Dans le hors série de Sciences humaines (je ne l'ais toujours pas fini!), Pascal Perrineau parle (d'après une expression inventée par le sociologue Jean Louis Missika) de  politisation négative. Les Français se positionnent politiquement sur un mode négatif (sans forcément que l'on voie d'alternatives). Cela s'est traduit en 95 par ce que Alain Touraine a appelé les gréves du grand refus, puis dans le vote d'avril 2002 et enfin dans celui du référendum.

Ces "non" ne sont bien sûr d'accord sur rien mais cela reflète le mécontentement général des Français, qui sortent le sortant à chaque élection nationale depuis 1981!

Les hommes politique en ont tiré la conclusion qu'ils avaient intérêt à s'opposer. On voit ainsi Fabius reprocher à la direction du PS de ne pas assez s'opposer. Plus surprenant, on voit Bayrou, responsable d'un parti qui vote à 99%^pour un  gouvernement qui comprend l'un des siens, se positionner en permanence en opposant, et en tirer bénéfice dans les urnes.

Plus surpenant encore (renversant voire ubuesque !), le président du principal parti de la majorité, numéro deux du gouvernement qui plus est, se pose lui même en opposant!

Encore ce dernier a t il le mérite d'essayer de proposer des solutions alternatives ! (du moins les jours pairs, les jours impairs étant destinés à gagner le concours du plus populiste). Mais qui est capable de dire les propositions de Bayrou ou de Fabius pour traiter les problèmes de notre pays? Je ne parle évidemment pas de De Villiers, Le Pen, Besancenot , Bové ou consorts!

Beaucoup de Français attendent un homme politique qui leur propose de regarder les réalités en face et qui ait le courage de s'engager sur des solutions réalistes. Pour l'instant malheureusement, ils ne voient rien venir!

Publié dans Politique

Commenter cet article