Seniors

Publié le par verel

Les partenaires sociaux (sauf la CGT) sont en train de se mettre d'accord sur un dispositif destiné à favoriser l'emploi des senors, dont le taux est un des plus bas d'Europe.

Parmi les mesures, c'est celle qui prévoit un CDD réservé aux seniors de plus de 57 ans qui a retenu l'attention du Monde. Le Médef montre une constance rare pour s'attaquer au système du CDI !

Le Médef voulait aussi remettre en cause la dispense de recherche d'emploi dont bébéficient les chômeurs seniors, justement après 57 ans. Cette demande n'a pas abouti. Elle paraissait pourtant cohérente avec la précédente!

Peu de gens savent que notre pays compte plus de 400 000 chômeurs agés, dispensés de recherche d'emploi. Alors que les bénéficiaires du FNE  (dispositif dont la loi Fillon a organisé la disparition d'ici 2008) ne sont que quelques dizaines de milliers.

La réalité est que le patronat veut pouvoir choisir qui il fait ou laisse partir. S'il y a tant de chômeurs agés, c'est aussi que les entreprises multiplient les transactions avec les plus agés de leurs salariés. Ou plutôt avec certains d'entre eux. Alors qu'avec le dispositif des pré retraites, le départ rémunéré était proposé à tous ceux qui avait l'âge requis.

Dans le même esprit, les branches professionnelles négocient la remise en cause d'une disposition de la loi Fillon, qui ne permet pas d'obligé à partir en retraite avnt 65 ans, un salarié ayant le nombre de trimestre requis. Partout où il le peut, le Médef négocie le retour à 60 ans de la limite (la loi permet aux branches de négocier un avenant) en contre partie d'autres mesures.

Dans un pays comme le Canada, une telle mesure (à 60 , 65 ou 70 ans) est considérée comme anticonstitutionnelle car attentatoire à la liberté des personnes.

Publié dans Social

Commenter cet article